Retraite ‘Je serai guéri !’ – Sud de la France

Retraite ‘Je serai guéri !’ avec Thierry Fourchaud
du 26 juin au 2 juillet 2023

 

LIEU :
Foyer de Charité de Provence

 Sufferchoix – 13410 LAMBESC (Proche d’Aix en Provence)

 


 

 



Retraite fondamentale en silence
du 26 juin 2023 (soir) au 2 juillet 2023 (midi)
Accueil le lundi à partir 16h00

Prédicateurs : Thierry Fourchaud et le père Jean Eude

Nous désirons tous plus de joie et plus de paix… C’est normal, car nous sommes créés pour le bonheur en plénitude et cela, dès cette terre. A travers l’évangile, nous voyons Jésus à l’œuvre : « Dieu m’a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer la liberté aux opprimés, proclamer une année de grâce du Seigneur » (Luc 4, 19) et aussi : « Jésus passait de village en village annonçant la bonne nouvelle et faisant partout des guérisons » (Luc 9, 6).

Contenu : Fruit de 20 années d’accompagnement personnalisé, cette retraite aborde d’une manière originale et moderne le thème de la guérison intérieure. Trop souvent, nous courons après une guérison sans prendre conscience qu’il est nécessaire de faire un travail sur nous-mêmes afin d’être totalement disponibles à l’action de Dieu en nous. Nous aborderons, jour après jour, 4 étapes concrètes de ce chemin de guérison : conversion, pardon, purification et union à Dieu. De plus, nous ne faisons pas seuls cette démarche qui, dans l’invisible, entraîne avec nous notre famille, nos amis… car tout geste d’amour a son écho dans le monde. Comme pour les dominos, si un seul bouge, tous bougent et pour chacun de nous, si un seul trouve la paix, alors des milliers trouveront la paix !

Animation : Thierry Fourchaud, auteur du livre « Je serai guéri ! » entouré d’écoutants, des sœurs du Foyer de Charité et du père Jean-Eude, père du foyer des Charité. Des témoignages, d’histoires vraies pour une approche simple et facile de la guérison intérieure pour tous ! Chaque jour, un enseignement-partage, des exercices pratiques, un accompagnement personnalisé dans un climat de prière et d’adoration.

 

INFORMATIONS et inscriptions :

Kenny à La Bonne Nouvelle – 8 rue Roger Levy – 47180 Sainte Bazeille

Tel : 05.53.20.99.86 – 07.66.74.33.23 – E-mail : la.bonne.nouvelle@orange.fr

 

Places limités à 35 personnes
Tarif 480€ par personne pour les 7 jours, tout compris (logement et repas)

Apporter Bible, chapelet, cahier pour prendre des notes et votre arbre généalogique.

________________________________

 

Voici quelques témoignages ci-dessous recueillis à l’issue d’une retraite « Je serai guéri »

 

* Témoignage d’Anne
La petite fille qui est en moi a commencé à panser ses plaies. Je suis sur le chemin de guérison, je brûle de l’Amour de Jésus, je sens le Saint Esprit m’envahir, comme un feu dans mes poumons, mon coeur me semble prêt à exploser tant il est rempli d’Amour. Maman Marie a greffé son coeur sur le mien, je ne crains rien.

* Témoignage d’Alexia
Depuis ma plus tendre enfance, j’avais d’énormes difficultés à communiquer avec les hommes. Mon père avait un ami qui venait à la maison, et devant moi, ils parlaient des femmes en mal, se moquaient d’elles, étaient méchants. Depuis ce temps-là, je m’étais totalement fermée aux hommes, je ressentais beaucoup d’amertume, de jalousie, de solitude. Je m’étais enfermée dans un sentiment d’auto-suffisance qui me coupait des autres, même des femmes. A ce jour, je n’ai jamais eu le courage de m’autoriser à aimer et à vivre en couple. Je suis célibataire depuis toujours. Grâce à cette retraite « Je serai guéri », j’ai enfin dénoué ce nœud qui étouffait mon cœur. J’ai compris pourquoi je souffrais tant de solitude. J’ai tout remis au Seigneur et je suis maintenant prête à accueillir une nouvelle vie. C’est une grande découverte pour moi, c’est une révélation du grand amour du Seigneur pour moi et pour les autres.

* Témoignage de Sophia
Je suis arrivée à cette retraite « Je serai guéri », chargée d’un énorme fardeau. Je ne croyais plus du tout au bonheur conjugal avec mon mari, ni au bonheur familial avec mes enfants. Je me sentais totalement exclue du bonheur. Dans ma vie quotidienne, j’aide tout le monde, je m’inquiète du bonheur et du bien-être de tout le monde, mais je ne pense jamais à moi-même ! Je vivais dans un sentiment de tristesse permanent. Marie, mère de Dieu, m’a appelée ici pour me faire prendre conscience à quel point j’avais refoulé tous les souvenirs de mon enfance, au cours de laquelle j’ai subi un viol. C’est la prière d’une personne de l’équipe de priants qui m’a révélé cela. Hier soir, la prière de réconciliation entre les hommes et les femmes m’a débloquée. Aujourd’hui, je me sens légère, libérée, la tendresse et la douceur sont entrées en moi. Aujourd’hui, j’accepte d’être la bien-aimée du Seigneur. Je me suis réconciliée avec Dieu et avec les autres et avec moi-même. Mon cœur est plein d’amour et j’arrive à rire ! Merci Seigneur Jésus ! Je rends grâce à Dieu pour toutes ses merveilles et je me suis totalement donnée à Lui en ce jour, pour mon bonheur et celui des autres aussi : mon mari, mes enfants, mes amis et tout le monde ! alléluia !

* Témoignage de Marie-Rose
Je ne savais pas que j’allais venir à cette retraite « Je serai guéri »… c’est mon grand fils qui devait venir… puis, je suis venue ici, dans l’idée de « régler le problème » de mon mari, qui s’est enfermé dans la non-communication avec moi et qui semble s’enfoncer un peu plus dans l’alcool chaque jour… Hier soir, la prière de réconciliation entre les hommes et les femmes m’a remuée. Je suis passée par tous les états : la tristesse, l’espérance, la souffrance (car je me suis souvenue que j’ai été abusée sexuellement étant enfant), l’envie de vivre et d’être joyeuse. Finalement, mon cœur a choisi la Joie du Seigneur et j’ai beaucoup dansé et chanté toute la soirée ! Durant la nuit, j’ai fait un rêve troublant et révélateur… j’ai compris à quel point mon mari a besoin de mon amour de femme et de sœur aussi en Jésus. Jésus m’a fait comprendre que je m’investissais trop auprès de mes enfants, et que je ne m’occupais pas du tout de mon mari, de son cœur, de son âme, de sa sensibilité profonde. Maintenant, je suis heureuse, car je sais que le Seigneur va m’aider à aimer mon mari comme une mère, une sœur, une épouse. C’est la révélation de cette retraite « je dois aussi aimer le petit garçon qui est dans le cœur de mon mari ». C’est une grande grâce que j’ai reçue ! Le Seigneur veut m’aider à relever mon couple, Dieu m’a donné le sens de ma vie et le « fil conducteur » pour aider mon mari. Merci beaucoup Seigneur Jésus !

* Témoignage de Marie
Je suis venue à cette retraite « Je serai guéri » pour me libérer d’un problème que je traîne depuis mon enfance : je ne supporte pas l’odeur des bébés, je ne supporte pas mon odeur. Je suis souvent tombée dans le repos de l’Esprit au cours de cette semaine de prières. Et hier soir, pendant la prière de réconciliation entre les hommes et les femmes, je suis tombée dans le repos de l’Esprit Saint et j’ai véritablement senti que Marie me prenait dans ses bras tendres et doux de mère, et là, je me suis réconciliée avec mon odeur à moi, mon odeur de bébé, je me suis mise à m’aimer. Merci Marie !

Jusqu’à hier soir, j’avais très peur des hommes, et pendant la prière de réconciliation entre les hommes et les femmes, quand je suis tombée dans le repos de l’Esprit, je me suis faite mal, mais ça m’a fait rire ! Au début, j’étais un peu gênée par la prière des hommes agenouillés, je me moquais un peu d’eux. Puis, Thierry a chassé les esprits de moquerie et là, j’ai cessé de rire. Et c’est à ce moment-là que j’ai reçu une onction de guérison, donc, maintenant, je n’ai plus peur des hommes, je les vois comme des frères et je me sens soulagée. Je bénis Le Seigneur pour ce grand cadeau qu’Il m’a fait !

* Témoignage de Clara
Je porte depuis ma plus tendre enfance un sentiment de culpabilité étouffant à cause de la mort intra-utérine de mon frère jumeau. Mes parents m’en ont toujours fait porter la responsabilité et donc je ne me permettais pas de vivre, de respirer, de m’épanouir. Cette culpabilité me tuait à petit feu. En février dernier, j’ai subi un avortement volontaire et depuis, j’avais toujours mal a ventre. Lors de cette retraite, j’ai été guérie de ce mal au ventre et de ma culpabilité ancienne. Je bénis Le Seigneur pour cela et je le remercie pour tous ces cadeaux de joie, de fraternité qu’il m’a fait.

* Témoignage d’Odile
Lors de la messe, au moment où nous nous sommes tous donné la Paix du Christ, j’ai enfin trouvé ma famille : celle du Christ. J’ai pris conscience que j’ai plein de frères et sœurs en Jésus et c’est une grande révélation pour moi ! J’ai découvert que plus on donne la Paix, plus on la reçoit vraiment. J’ai vraiment senti l’amour de Dieu passer entre moi et mes frères et sœurs. J’ai enfin trouvé ma place dans l’Eglise. Avant de venir à cette retraite « Je serai guéri », j’avais un pied dans l’Eglise et l’autre pied en dehors. Depuis ce matin, je me sens véritablement ancrée dans l’Eglise. Merci Seigneur ! Amen, alléluia !

 

Que Dieu nous bénisse !

Fourchaud Thierry

 

 

 

Soyez le premier à partager cet article !