Partir au combat en bermuda-tongs ou prendre notre arme ?

Lorsque je vois les soldats en Syrie aux informations, je me demande si nous les catholiques nous avons bien mesuré la réalité du combat ? La guerre est déjà là, nous ne pouvons l’éviter et nous sommes en plein dedans. Mais combattons-nous en bermuda-tongs ou sommes-nous équipés ? Nous sommes en territoire ennemi, mais dans quelle tenue, avec quelles armes ?

Méditons ce texte très actuel de saint Paul aux Éphésiens : « Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes. Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu. » (Ep 6, 10-13)

Face à ce combat spirituel, l’équipement c’est d’abord la foi, l’espérance et la charité, la pratique des sacrements et la prière.

Ciblons clairement nos ennemis : nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les esprits du mal.

Fermons et les yeux et imaginons ce combat spirituel. La terre est le lieu d’une guerre terrible entre les esprits du mal qui veulent tuer et détruire l’humanité, et l’esprit du bien, qui est l’Esprit de Dieu, qui est Amour.

Une bataille terrible entre le bien et le mal, mais, regardons la Vierge Marie. Dieu a concédé un pouvoir immense à Notre Dame car elle écrase sous ses pieds la tête du « serpent », symbole des forces du Mal. C’est pourquoi on dit qu’Elle est « terrible comme une armée rangée en bataille » (Cant.6, 3).

Notre ennemi invisible a pour arme la haine, le mal, la division etc…Mais nous, nous avons Jésus qui est au cœur de chaque Ave Maria. Le pape Benoît XVI nous dit : « Le rosaire contient en lui la force salvatrice du nom de Jésus. » (Rome le 3 mai 2008)

Marie ne cesse de rassembler ses enfants pour ce combat. Dans chaque apparition mariale elle nous parle, nous rassemble et nous montre le chapelet comme une arme puissante contre l’ennemi.

Le chapelet est une épée ! Jésus lui-même nous donne le chapelet comme arme. Écoutons Mgr Olivier, évêque de Maiduguri au Nigéria : « Le 18 avril 2016, j’étais en train de réciter le chapelet quand tout à coup, le Seigneur m’est apparu. Jésus m’a tendu une épée que j’ai saisie. Celle-ci s’est immédiatement transformée en un chapelet ! »

Saint Louis Marie Grignion de Montfort nous dit : « Le Rosaire nous rend victorieux de tous nos ennemis. » Alors prenons l’équipement du combat chaque jour et participons à la victoire du Cœur Immaculé de Marie !david-et-goliath-1

Souvenons-nous de David et Goliath,
le chapelet c’est la fronde !
Chaque Ave Maria est une bénédiction qui détruit le mal.

Que Notre Dame des Victoires vous bénisse !

Thierry Fourchaud

 

Découvrez le chapelet de combat ici

 

La Bonne Nouvelle – 8 rue Roger Lévy 47180 Sainte Bazeille (France)

Tél : 05.53.20.99.86 – Site : www.mariereine.com

Soyez le premier à partager cet article !