Belle fête de saint Maximilien-Marie Kolbe !

Le 14 août nous fêtons St Maximilien-Marie Kolbe, mais qui est-il ?

PRESENTATION

Rajmund Kolbe, en religion Maximilien Marie Kolbe, né le 7 janvier 1894 à Zduńska Wola, (Pologne), mort au camp de concentration d’Auschwitz le 14 août 1941 était un frère franciscain conventuel polonais, qui s’est offert de mourir à la place d’un père de famille dans le camp de concentration nazi à Auschwitz I. Il est vénéré dans l’Église catholique romaine sous le nom de « saint Maximilien Kolbe ».

BIOGRAPHIE

Pendant son enfance, il a eu une vision de la Vierge de Czestochowa, celle-ci lui propose deux couronnes : une blanche pour la sainteté (ou pureté) et une rouge pour le martyre. Elle lui demande de choisir et il accepte les deux. Il décide par la suite de devenir prêtre franciscain conventuel.

LA COURONNE BLANCHE

Entré au noviciat des Franciscains conventuels, il fut ordonné prêtre.
En 1917, il fonda la Mission de l’Immaculée : spiritualité fondée sur le don total et sans réserve de soi à l’Immaculée pour devenir un instrument entre ses mains. Sur la même lancée, il crée le journal Le Chevalier de l’Immaculée.
En août 1927, il fonde Niepokalanow, « la cité de l’Immaculée », près de Varsovie où ils seront jusqu’à près de 800 religieux. Il y met en place une maison d’édition et une station de radio toutes deux destinées à promouvoir la vénération de la Vierge tout particulièrement dans le mystère de l’Immaculée Conception.
Il passera aussi quelques années au Japon où il vivra le même apostolat.

LA COURONNE ROUGE

En 1939, sa fraternité fournit l’abri à des réfugiés polonais, y compris des Juifs. Le 17 février 1941, il est arrêté par la Gestapo, puis transféré en mai dans le camp d’Auschwitz, sous le matricule 16670.
En juillet 1941, un homme disparaît dans le bloc 14, où se trouve le père Kolbe. Aussitôt, les nazis sélectionnent dix hommes de la même baraque et les condamnent à mourir de faim, afin de décourager les tentatives d’évasion. L’homme disparu a été, par la suite, trouvé noyé dans les latrines du camp.

Kolbe se porte volontaire pour remplacer Franciszek Gajowniczek, père de famille. Les nazis consentent à la substitution ; les dix prisonniers sont enfermés dans le bunker du souterrain de la baraque. Bien que la faim pousse les condamnés à la folie de s’entretuer après quelques jours seulement, le prêtre Maximilien réussit à faire régner le calme et la piété entre ses compagnons de cette tragédie au moyen de prières et d’oraisons.
Après deux semaines de famine, seul le père Kolbe encore miraculeusement en vie. Il est exécuté d’une injection dans le bras. Son corps est brûlé dans un four crématoire le 15 août.
Franciszek Gajowniczek survit à la captivité et décède en 1995.

UN SAINT

Maximilien Kolbe a été béatifié comme confesseur en 1971. Le 10 octobre 1982, il a été canonisé comme martyr par le pape Jean-Paul II. Il est le seul à avoir été honoré d’abord comme confesseur, puis comme martyr.

Maximilien-Marie Kolbe n’a cessé pour sauver toute l’humanité de promouvoir la consécration à Dieu par le Coeur Immaculée de Marie.

ACTE DE CONSECRATION DE MAXIMILIEN MARIE KOLBE

Daigne recevoir ma louange, ô Vierge bénie !
Immaculée – Conception
Reine du ciel et de la terre
Refuge des pécheurs et Mère très aimante
à qui Dieu voulut confier tout l’ordre de la Miséricorde,
me voici à tes pieds, moi, N…, pauvre pécheur.
Je t’en supplie, accepte mon être tout entier
comme ton bien et ta propriété ;
agis en moi selon ta volonté,
en mon âme et mon corps,
en ma vie et ma mort et mon éternité.
Dispose avant tout de moi comme tu le désires,
pour que se réalise enfin ce qui est dit de toi :
« La Femme écrasera la tête du serpent »
et aussi :
« Toi seule vaincras les hérésies dans le monde entier ».
Qu’en tes mains toutes pures, si riches de miséricorde,
je devienne un instrument de ton amour
capable de ranimer et d’épanouir pleinement
tant d’âmes tièdes ou égarées.
Ainsi, s’étendra sans fin le Règne du Cœur divin de Jésus.
Vraiment, ta seule présence attire les grâces
qui convertissent et sanctifient les âmes,
puisque la Grâce jaillit du Cœur divin de Jésus
sur nous tous en passant par tes mains maternelles

* Pour allez plus loin…
Découvrez notre livre de consécration à Dieu par Marie

Soyez assurés de notre prière !

Que Marie Immaculée nous bénisse en surabondance !

Thierry Fourchaud
La Bonne Nouvelle – 8, rue Roger Lévy – 47180 Sainte Bazeille (France)
Tél : 05.56.61.99.86