Regardons Marie dans les yeux !

 

Accueillons son regard
Regardons notre maman dans les yeux et accueillons ce regard de Marie qui guérit, relève, console, délivre, restaure… Oui le regard de la mère de Dieu est un regard de bonté, de tendresse et de miséricorde. Marie ne voit que le beau et le bon en chacun de nous et cela nous guérit.
Elle qui nous conduit à son Fils, notre Sauveur et notre Dieu car Jésus comme sa maman est tendresse et miséricorde.
Réconcilions-nous avec Dieu par Marie, laissons-nous regarder et aimer, laissons son Fils Jésus vivre en nous et laissons-Le nous sauver !

Donnons notre regard à Marie
Oui quittons notre regard. Nous sommes trop sévères (ou laxistes) avec nous-mêmes et avec les autres. Reconnaissons que nous manquons de sagesse et que souvent nous siégeons en juge…
Le soupçon et l’accusation habitent en chacun de nous, tel Adam qui répond au Père : C’est la femme que tu m’as donné qui m’a donné du fruit de l’arbre et j’ai mangé! (Gn 3, 12)
Notre regard accuse et déforme et nous percevons Dieu, le monde et nous-mêmes comme à travers une vitre sale. Nos yeux portent un filtre invisible, avec ses codes, ses lois, ses à priori…. Alors fermons nos yeux pour les donner à Marie notre mère, c’est là notre véritable conversion. Cessons de croire que nous allons nous en sortir tout seul et livrons-nous à Jésus par Marie. Afin que nous puissions dire comme elle, avec saint Paul: ce n’est plus moi qui vis, mais c’est le Christ qui vit en moi (Ga 2, 20).

Marie te dit : «Tu es mon fils, tu es ma fille bien aimé(e) en qui j’ai mis tout mon amour. Si tu savais comme tu es beau (belle), comme je t’aime.
Je veux plonger mes yeux dans tes yeux, afin que tu regardes le monde, tes frères comme moi je les regarde. Je porte dans mon regard toute la tendresse du Père, la compassion de l’Esprit-Saint et l’Amour de mon Fils.
Moi petite Marie, le Père m’envoie visiter la terre pour plonger mes yeux dans tes yeux afin que tu cesses de te regarder et de juger et que tu regardes vers ton Dieu, mon Dieu et goûtes cette infinie bonté qui relève et qui guérit ton coeur. Laisse moi t’aimer, car je veux partager et vivre avec toi. A chaque fois que nous nous regardons, toi et moi, c’est l’Amour divin de mon Fils qui te pénètre, et toi, à ton tour, tu peux enflammer de Son amour les cœurs délaissés !
Ta maman qui t’aime !»

Par Thierry Fourchaud

 

Extrait de la revue « MERVEILLEUSES HISTOIRES MARIALES »
Disponible ici

 

 

 

QUE NOTRE DAME NOUS BÉNISSE !

 

 

 

 

 

 

 

 

Menu