Dernières nouvelles de Sr Emmanuel à Medjugorje

 

Medjugorje, 15 avril 2021

 

Mes chers amis, loués soient Jésus et Marie !  

 

  1. Le 25 mars 2021, la voyante Marija Pavlovic a reçu le message mensuel : 

« Chers enfants ! Aujourd’hui encore je suis avec vous pour vous dire : petits enfants, celui qui prie n’a pas peur de l’avenir et ne perd pas l’espérance. Vous êtes choisis pour porter la joie et la paix car vous êtes miens. Je suis venue ici avec le nom de Reine de la paix, car le diable veut l’inquiétude et la guerre, il veut remplir votre cœur de peur en l’avenir, alors que l’avenir est à Dieu. C’est pourquoi, soyez humbles, priez et abandonnez tout dans les mains du Très Haut qui vous a créés. 
Merci d’avoir répondu à mon appel. » 

  1. La réponse à toutes nos questions ! Le soir du 25 mars, durant l’apparition, les traducteurs du message étaient réunis dans la chapelle de la voyante Marija. Lorsqu’ils l’ont vue pleurer pendant et après l’apparition, ils se sont demandé quel type de message pouvait bien provoquer ces larmes ?! Puis Marija a disparu comme de coutume dans la petite sacristie pour écrire le message reçu de la Vierge. Lorsqu’elle est revenue vers le petit groupe en attente du message, elle s’est écriée : « Mais pourquoi avez-vous l’air si tristes ? » Puis elle a lu avec joie le message cité plus haut. Elle rayonnait de joie, c’était comme si elle était fière de sa Mère Céleste pour nous avoir branchés – ou rebranchés – sur la véritable réponse aux problèmes du monde. 
  2. La Vierge n’a pas dressé pour nous la liste interminable de ce qui ne va pas aujourd’hui comme le font les médias, ces médias si prompts à casser l’espérance. Non, elle est allée dans la direction opposée, elle a élevé nos regards vers LA SOLUTION que nous avons tendance à oublier et qui pourtant est la seule solution capable de nous sauver. Marie est vraiment forte ! Elle connaît non seulement le passé et le présent, mais aussi l’avenir ; et elle est mère.  Si elle nous dit « celui qui prie n’a pas peur de l’avenir et ne perd pas l’espérance », elle sait de quoi elle parle ! C’est notre Reine, et elle rassemble ceux qui veulent bien suivre ses instructions de mère et de souveraine avec la confiance des enfants.

  3. Pourquoi celui qui prie n’a-t-il pas peur de l’avenir ? Parce que la prière avec le cœur nous fait entrer dans une profonde intimité avec notre Dieu, celui qui nous a créés, celui qui nous aime à la folie et qui veut notre bien. Par la prière avec le cœur (donc une prière faite avec amour et confiance),, nous faisons corps avec lui, et nous sommes ainsi placés en sécurité dans son Cœur de feu qui est, qui était et qui sera toujours notre destinée finale. C’est lui le Maître du monde et de l’histoire. Il ne regarde pas le monde en spectateur, mais il agit. Parfois sans bruit, mais avec la puissance de l’amour. Certes, l’homme peut faire souffrir l’homme, et aujourd’hui il s’y emploie de façon éhontée. De tout cela, Marie nous avait avertis dans ses messages. « Les épreuves vont arriver..  » (25/7/2019)

  4. Mes amis, avec Dieu et Dieu seul nous avons un vrai refuge et la victoire. Sa Parole est vraie et créatrice. Il nous dit par exemple : « Il se joue du plan des nations » (Ps 32,10)  Parlant de ses ennemis il dit : « Ils ont creusé une fosse devant mes pas, ils sont tombés dedans ! » (Ps 57,6) Le Seigneur nous mentirait-il ? Aurait-il cessé d’être divinement puissant ? Aurait-il baissé les bras devant notre misère et laissé à l’homme le soin de devenir le maître du monde ? Durant ma longue vie, j’ai rencontré ici à Medjugorje et dans mes missions des milliers de personnes de toutes races, langues et cultures. J’ai remarqué une chose qui m’a beaucoup touchée : ceux qui prient vraiment rayonnent d’une paix qui n’est pas de ce monde. J’allais dire, « on les reconnaît à 100 mètres » ! Même dans la souffrance ou la maladie, ils sont toujours contents. Ils savent en qui ils ont placé leur espérance. Leur joie ne peut être ni fabriquée ni feinte, car elle leur est donnée d’en-Haut, dans la prière. C’est magnifique ! Mais il s’agit d’un petit reste, encore trop peu nombreux, malgré les appels pressants de la Vierge depuis 40 ans.

  5. Mes amis, c’est un honneur pour vous de faire partie de ceux-là ! Les cœurs résolus sont ceux qui changent le monde ! Aucune solution ni politique ni sanitaire conçue hors de Dieu et sans la prière, ne sauvera le monde. « Tout plan que mon Père n’a pas planté sera éradiqué » nous dit Jésus (Mt 15,13) Le seul rempart valable pour faire barrage aux marées noires qui pourraient nous atteindre est la prière, sans oublier le jeûne. Ne le cherchons pas ailleurs !

  6. Je tiens à remercier vivement tous ceux qui ont prié pour moi lorsque je me suis fait opérer de la hanche le mois dernier en Italie. Tout s’est bien passé, et ma convalescence suit son cours dans de bonnes conditions. Que le fruit de vos prières se transforme en grâces aussi pour vous !
  7. Attention ! Fausse miséricorde ? Dans la foulée de la Fête de la Miséricorde Divine, je souhaite donner ici quelques précisions utiles pour saisir ce qu’est la vraie miséricorde et éviter les nombreux pièges de la fausse miséricorde. L’exemple concret de Gloria Polo m’a beaucoup frappée car il est limpide. (Voir PS 1)
  8. Comme adolescente, bien que d’origine catholique, Gloria avait glissé peu à peu dans une vie dissolue, désireuse de faire comme ses amis, laissés à eux-mêmes sur le plan spirituel. Des brebis sans berger ! A l’âge de 16 ans elle se trouva enceinte et s’effraya. Mais ses bonnes amies lui donnèrent la « clé magique » qui pouvait la sortir de l’impasse : « Fais comme nous, ne sois pas stupide, l’avortement ce n’est rien, en une heure tu seras débarrassée du problème ! En plus, c’est gratuit ! »

     

    Peu de temps après son avortement, elle eut un certain retour de conscience car un profond malaise l’avait saisie. Elle avait la perception intime que son style de vie « clochait » et ne la conduisait pas au vrai bonheur. Une question cruciale s’imposa à son esprit : « Mais où vais-je atterrir en vivant comme ça ? Mon comportement n’est pas le bon. Je m’abîme, je m’enfonce, il y a quelque chose qui ne va pas. Je suis en train de glisser sur une mauvaise pente ! »

    Elle décida alors d’aller trouver un prêtre et de lui raconter ce qu’elle vivait, afin de recevoir un conseil pour sa vie et pouvoir prendre une meilleure direction. Elle désirait sincèrement la lumière ! Elle ouvrit son cœur à ce prêtre qui l’écouta passer en revue ses choix, ses péchés, ses chutes et ses doutes profonds sur la qualité de sa vie. A la fin de ce récit, le prêtre lui sourit et lui dit pour la mettre à l’aise : « Ne t’inquiète pas ! Tu es jeune, profite de la vie, fais comme tes amis, pourquoi te singulariser ? Dieu est bon, il pardonne toujours, ne t’en fais pas ! Va en paix ! »

  9. Que pensez-vous de cette réponse ? En tout cas, à partir de ce jour-là, selon son propre témoignage, Gloria se lança à corps perdu dans l’immoralité. Pourquoi s’en priver ? Et puis n’avait-elle pas reçu l’aval de l’Église à travers son représentant ? N’avait-elle pas reçu le feu vert pour suivre aveuglément ses instincts et « faire comme tout le monde » ? Son âme se remplit de ténèbres en multipliant des péchés graves et en piétinant sans scrupules les commandements de Dieu. Elle pensait avoir trouvé un chemin de liberté et de bonheur, mais en réalité, elle avait reçu ce que l’on peut appeler un « somnifère mortel » pour son âme. « Chers enfants, nous dit Marie, vous vous mettez sans réfléchir entre les mains de Satan. » 

     

    De fil en aiguille, elle devint une vraie peste, pleine d’orgueil et de mépris pour les autres, et elle se moquait de Dieu. Ceux qui connaissent son histoire et ceux qui veulent la connaître verront à quoi cela l’a menée lorsque, terrassée en un instant par la foudre, elle se trouva devant le trône de Dieu… Pour résumer son histoire, elle se vit descendre et descendre dans un gouffre effrayant, jusqu’au moment où ses pieds se trouvèrent près de la porte de l’enfer. Elle se mit alors à hurler pour en appeler à la miséricorde de Dieu (enfin !) et elle se vit remonter la pente. Elle vit Jésus qui lui confia alors une très belle mission, celle d’annoncer au monde ce qu’il y a au-delà de la mort et combien il est urgent de se convertir, de faire une sincère confession et de suivre le chemin de Jésus. Elle attira ainsi des milliers de personnes à la conversion !

  10. J’ai frôlé l’enfer – DVD : https://www.editions-beatitudes.com/?s=gloria+Polo

     

    Pour ma part, je crois que si Gloria a pu crier ainsi vers Dieu lorsqu’elle était à un cheveu de l’enfer, c’est grâce à la prière d’un saint homme, mais c’est aussi parce que Dieu savait qu’un prêtre l’avait lancée ainsi sur la route dangereuse de la mort de l’âme par une formule assassine, au lieu de lui indiquer le chemin du salut offert par Jésus. Prions pour la sainteté des prêtres et leur forte adhésion à l’Evangile. Dieu seul juge des responsabilités de chacun. Mais ce type de fausse miséricorde, assimilée au laxisme qui se veut débonnaire et cool, a plongé combien de jeunes dans le désespoir ? 

     

    Peut-on imaginer un médecin qui voudrait mettre à l’aise son patient malade du cancer, et lui dirait : « N’ayez crainte, ça n’est pas si grave, continuez à fumer et à boire, pas besoin de traitement particulier. » Il le priverait ainsi de toute chance de survie.

     

    La fausse miséricorde est gravissime. Elle consiste à nier la réalité du péché et sa gravité, et par là même, le besoin que nous avons d’être sauvés. Nous rendons ainsi inutile la croix du Christ. C’est un piège subtil de l’ennemi car il se déguise en bonté, compréhension, compassion, tolérance…Subtile imitation ! La formule : « Ce n’est pas grave, tout le monde le fait », est assassine. Elle nous prive de la miséricorde de Dieu et de son pardon.

  11. Heureusement, nombreux sont les saints prêtres, ceux qui rayonnent de l’amour du Christ. Ils se reconnaissent souvent au cours de leurs catéchèses et de leurs confessions, lorsqu’ils invitent leurs pénitents à regretter sincèrement leurs péchés et à s’abandonner avec confiance à la miséricorde infinie de Dieu, qui a des entrailles de père. Car, comme Jésus l’a dit à Sainte Faustine, « L’âme fut-elle comme un cadavre en pleine putréfaction, n’y eût-il plus, humainement, aucun remède, il n’en est pas ainsi devant Dieu ! Les flammes de ma Miséricorde me consument. Je suis pressé de les déverser sur les âmes. Aucun péché, fût-il un abîme d’abjection, n’épuisera ma miséricorde, car plus on y puise, plus elle augmente  C’est pour les pécheurs que j’ai versé tout mon sang. Qu’ils ne craignent donc pas de m’approcher! ». (Petit Journal § 1447)

     

    Le péché est grave si l’on décide de s’obstiner. Ce n’est pas tant le péché en soi qui peut nous perdre, c’est l’obstination dans le péché. Le péché abime l’homme, il n’est pas humain comme on le dit à tort. Le pardon de Dieu pose un baume de tendresse sur nos blessures, il restitue notre dignité, nous redonne confiance en Lui et en nous-mêmes. Il nous fortifie en vue du prochain combat contre nos tendances mauvaises ; et bien souvent, de confession en confession, le pardon nous libère de ces tendances et nous en guérit. Là, c’est le Précieux Sang du Christ qui coule sur nos blessures infectées et les transforme en sources de bénédiction.

  12. Qu’en est-il de ceux qui n’ont jamais entendu parler du Dieu d’amour et qui ignorent tout de la foi chrétienne ? Bien sûr, ils bénéficient d’une miséricorde très spéciale de la part de notre Père. Dieu est amour et miséricorde par nature ! Il veut sauver tous les hommes et il offre à tous la même chance d’être avec lui au Ciel. Il a donné à tous la liberté de choisir, au plus tard au moment de la mort, entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres, et chacun sera jugé selon sa conscience.

     

    1. Le 18 mars 2021, la voyante Mirjana a reçu son apparition annuelle, et voici le message reçu : “Chers enfants, je vous invite maternellement à revenir à la joie et à la vérité de l’Evangile, à revenir à l’amour de mon Fils, car Il vous attend les bras ouverts. Que tout ce que vous faites dans la vie soit fait avec mon Fils, avec amour, pour que tout soit béni, pour que votre spiritualité soit intérieure et pas seulement extérieure. Ainsi seulement serez-vous humbles, généreux, remplis d’amour et de joie. Mon Cœur maternel se réjouira avec vous. Je vous remercie.”
      1. Ne manquez pas ! « Le combat spirituel, voie express pour l’union à Dieu ». Dans ce livre, j’ai essayé de répondre à la demande de beaucoup : comment résister à Satan et garder le cap de la prière au milieu de tant de confusion spirituelle. « Ce n’est pas contre des adversaires de sang et de chair que nous avons à lutter mais… contre les esprits du mal. » (Ep 6,12) Voici un outil de poche, très facile à lire, pour vous aider à prier et à marcher paisiblement au milieu des flammes !

      Ce livre est disponible aux Editions des Béatitudes pour 5 euros (voir PS.5) 

      1. Notre prochain direct sera le 26 avril à 21h. Le direct du 29 mars au complet est retransmis sur 

      https://www.youtube.com/watch?v=W6FwfMW5YU0

      Le commentaire seul est sur

       https://www.youtube.com/watch?v=WOIoqEMUtcg

 

 

PS. Inscrivez-vous pour recevoir les ‘Nouvelles mensuelles de Medj’ par sr Emmanuel

En français, gospa.fr@gmail.com – 

Anglais et allemand, commentscom@childrenofmedjugorje.com – 

Italien, gospa.italia@gmail.com – 

Espagnol, gospa.espanol@gmail.com – 

Flamand, gclaes@scarlet.be – 

Croate, djeca.medjugorja@gmail.com – 

Portugais, medjugorje.portugal@gmail.com – 

Chinois, ch.gospa@gmail.com– 

Arabe, friendsofmary@live.com

NOUVEAU : Thaïlandais, th.gospa@gmail.com

___________________________

Nos articles sur Medjugorje ici

 

Soyez le premier à partager cet article !