Témoignage sur la Franc-Maçonnerie

Témoignage de Serge Abad-Gallardo (photo)

Pour comprendre, la Parole de Dieu et l’enseignement spirituel de l’Eglise Catholique ont pour corollaire une doctrine sociale, l’idéologie sociale maçonnique repose sur une croyance ésotérique avérée. Et que ses conséquences sociétales et humaines sont d’autant plus dangereuses qu’elles reposent sur l’action secrète d’une culture de mort parée d’idéaux altruistes et philanthropes. J’expose dans mon dernier ouvrage, preuves et démonstrations à l’appui, comment la Franc-maçonnerie a œuvré afin d’établir progressivement, mais avec obstination, une série de lois en opposition fondamentale avec la loi et la morale naturelles. Ainsi en est-il du divorce, de l’avortement, du mariage entre personnes de même sexe et, peu s’en est fallu, de l’instauration de l’euthanasie ou du suicide assisté, lequel figure par exemple au programme de certains candidats à l’élection présidentielle.

De cet aspect Luciférien avéré, il résulte que pour celui qui veut quitter la franc-maçonnerie, des prières de délivrance, voire parfois un exorcisme, suivi d’une confession, sont indispensables. Ce fut mon cas, et celui de nombre de francs-maçons et francs-maçonnes que j’ai rencontrés après la sortie de mes livres, ou lors de mes conférences.

« Mais la plupart des Francs-maçons ne sont pas conscients de ce qu’est la Franc-Maçonnerie. Il pensent appartenir à une association philosophique philanthropique et qui travaille au Progrès Humain. Alors qu’en réalité l’Institution vise à détruire l’héritage Chrétien de notre Société pour le remplacer par un cadre juridique et sociétal purement contingent, humain, subjectif et relatif. Je me souviens d’une « sœur « franc-maçon » qui avait démissionné tout juste après la cérémonie d’élévation au 30ème degré. Au cours d’un repas entre amis je lui posais la question de la raison de la démission. Elle me répondit sans plus de détail, secret des grades supérieurs envers les grades qui leur sont inférieurs oblige :
Avec ce que je viens de découvrir au 30ème degré !
Quelques mois plus tard, elle réintégra la franc-maçonnerie. Le temps, ou la persuasion des autres frères et sœurs, avaient fait leur œuvre.

Nous devons, en tant que Chrétiens, différencier les personnes et l’Institution, les francs-maçons, qui sont souvent des victimes, et la franc-maçonnerie

Je n’ai pas pour objectif de stigmatiser les Francs-Maçons. Mais de mettre en garde profanes et initiés contre ce qu’il ne savent sans doute pas. Et de leur parler du chemin du Christ, seule vraie et brûlante lumière d’Amour.
Je voudrais dire aux «profanes», chrétiens ou non, de ne pas tomber dans les pièges que leur tend le Père du Mensonge, homicide dès le commencement ( Jn 44, 8 ).
Je voudrais dire aux Francs-maçons d’ouvrir enfin les yeux sur cette vraie lumière, et non pas sur celle de la prétendue connaissance maçonnique, qui n’est qu’une gnose hérétique qui sent le souffre. Je voudrais surtout les assurer de ma prière, quotidienne et fervente. Car mes anciens frères et sœurs doivent prendre conscience qu’ils ont un choix à faire, pour le salut de leur âme, pour la Gloire de Dieu et pour le salut du monde . Un choix de liberté humaine tel que Dieu nous en a fait le don : «Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que toi et ta postérité vous viviez, aimant Le Seigneur ton Dieu, écoutant sa voix, t’attachant à lui.» ( Dt 30, 19- 20 )
Nous pouvons nous tromper, par ignorance ou par légèreté ; ou bien être trompés par le mensonge ou la fourberie de personnes mal intentionnées ou elle mêmes ignorantes parfois. La Franc-maçonnerie utilise maintes armes et ne craint aucune dissimulation ou manipulation afin de persuader ses membres ou ses candidats. Mais une fois averti, l’erreur se transforme en complicité : «Errare humanum est ; perseverare diabolicum» »

Extrait de la revue « La Franc-Maçonnerie démasquée » (photo)

Revue disponible ici

 

Que Dieu nous bénisse !

Thierry F

La Bonne Nouvelle – 8 rue Roger Lévy – 47180 Sainte Bazeille (France)
Tél : 05.53.20.99.86

www.mariereine.com –
www.labonnenouvelle.fr
www.rosary-world.com


L’auteur : «Je me présente, Serge Abad-Gallardo, de famille catholique. Baptisé enfant, mais s’est éloigné de la foi et de l’Eglise. Formation architecte DPLG et juriste. Marié, 2 enfants.  Ancien haut fonctionnaire territorial. Entré en franc-maçonnerie à l’âge de 35 ans. J’y suis resté 24 ans. Obédience du Droit Humain (mixte et internationale). Plusieurs postes d’officier dans diverses loges (Grand Expert, Maître des cérémonies, Second Surveillant, Orateur, Vénérable Maître). Initié également dans les Hauts grades dont j’ai démissionné, en même temps que de la Franc-maçonnerie, en  2013, au1/3 du parcours des Hauts Grades (12ème degré de Grand Maître Architecte ) en raison de mon retour à la foi catholique. Sortie de la Frans-Maçonnerie : Toutes les personnes qui se disaient mes soeurs et frères en franc-maçonnerie, et que j’estimais parfois pour certains comme de véritables amis depuis 15 années, se sont détournées de moi. Lorsque j’en croise certains par hasard dans la rue, ils m’évitent. J’ai eu également certains problèmes dans ma vie professionnelle. Dont je n’ai pas le droit de parler aujourd’hui, en vertu d’une obligation de réserve. j’ai reçu des insultes et des menaces.
Auteur de deux livres: « J’ai frappé à la porte du Temple » éd Tequi 2014 et « Je servais Lucifer sans le savoir » éd Tequi 2016. Disponible sur www.labonnenouvelle.fr
Conférencier en France et à l’étranger.»
Possibilité de contact pour conférences par l’intermédiaire de « La Bonne Nouvelle »