Neuvaine de la Transfiguration

transfiguration

Du 29 juillet au 6 août – Fête de la Transfiguration

Introduction

« Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, son frère et il les conduisit à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux. Son visage resplendit comme le soleil et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Elie leur apparurent, s’entretenant avec lui. Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Seigneur, il est bon que nous soyons ici ; si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles : celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le ! Lorsqu’ils entendirent cette voix, les disciples tombèrent sur leur face, et furent saisis d’une grande frayeur.

Mais Jésus, s’approchant, les toucha, et dit : Levez-vous, n’ayez pas peur ! Ils levèrent les yeux, et ne virent que Jésus seul. » (Mt 17, 1-13)

La fête de la Transfiguration est née en Palestine, probablement pour la dédicace d’une église sur le mont Thabor, et elle a été reçue dans les églises d’Orient entre le 5ème et le 7ème siècle.

Cette fête fut plus longue à s’implanter en Occident. La Transfiguration était déjà célébrée dans l’Eglise latine, mais elle ne l’était qu’exceptionnellement. C’est le pape Calliste III qui, au XVe siècle, inséra solennellement cette fête dans le calendrier de l’Eglise universelle. Célébrée le 40ème jour avant l’Exaltation de la sainte Croix, la fête de la Transfiguration nous donne à contempler en Jésus « le plus beau des enfants des hommes » (Ps 45,3) certes, mais aussi celui « en qui habite la plénitude de la divinité » (Col 2,9).

Homme et Dieu, Jésus Christ est le « resplendissement de la gloire du Père » (He 1,3), le « miroir sans tache de son infinie bonté » (Sg 7,26)

La transfiguration se situe après la multiplication des pains, au moment où les disciples, Pierre en particulier, reconnaissent en Jésus, le Messie. Jésus a déjà annoncé une fois qu’il doit mourir et ressusciter trois jours après, et qu’il doit se rendre à Jérusalem. Il l’annoncera encore deux fois après sa transfiguration.

Cette neuvaine, que vous propose Etoile Notre Dame, nous fera gravir le mont Thabor pour être transigurés avec le Christ. Car la fête de la transfiguration est la démonstration de ce qu’est devenue notre nature unie à la divinité et de ce qu’elle sera chez les élus, après le second avènement du Seigneur.

Tout en demeurant dans cette vie, il nous est donné, par une constante ascension dans le sentier des divins commandements, de parvenir peu à peu au sommet du Thabor pour y jouir, dans la contemplation, de la gloire de notre Dieu.

Prières quotidiennes

Au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, Amen.

Je crois en Dieu

Prière à l’Esprit Saint

Saint-Esprit, montre-nous le chemin vers notre avenir.

Tu as porté le salut dans l’Eglise de Jésus-Christ.

Ouvre nos oreilles, que nous puissions entendre la Parole et comprendre tes conseils.
Donne-nous inspiration et compréhension pour que nous puissions connaître ce que tu veux de nous en ce moment.

Guide-nous, Esprit Saint, et aide-nous à connaître la volonté du Père.
Ouvre nos yeux aux besoins de notre temps et aux besoins de l’Eglise, pour que nous puissions participer ensemble à la mission que nous avons reçue du Christ.
Libère-nous de tout ce qui nous empêche de suivre ce chemin.
Reste avec nous pour que nous puissions trouver notre unité en servant,

Ensemble,  le Corps du Christ.

Viens, Esprit Saint, donne-nous la vie nouvelle. Amen.

Prière pour la fête de la Transfiguration

Gloire à Toi ô Christ, qui nous fais voir ta Lumière !
Par ta transfiguration, tu ravives notre foi et notre fspérance.
Nous attendons ce jour où tu transformeras nos pauvres corps, à l’image de ton Corps glorieux, ce jour où nous habiterons dans ta Lumière.
Béni sois-tu, Seigneur, d’illuminer toute notre vie,

Par cette espérance, déjà tu nous fais citoyens des cieux.
Tu nous donnes d’anticiper la vie du monde à venir.
Tu nous fais pressentir ta Beauté.

Tu ouvres nos yeux sur ton Royaume présent au milieu de nous,
Et nous contemplons ta Gloire.
Fais-nous vivre, comme si nous voyions l’invisible.
Que notre foi touche ton cœur et hâte la venue de ton règne

Sur nous, fais briller ta Gloire éternelle. Amen.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père.

Premier jour de la neuvaine – Gravir la montagne avec Jésus

Jésus conduit ses disciples sur une haute montagne.

La montagne – le Tabor comme le Sinaï – est le lieu de la proximité avec Dieu.

C’est l’espace élevé, par rapport à l’existence quotidienne, où on peut respirer l’air pur de la création. C’est le lieu de la prière, où on est en présence du Seigneur, comme Moïse et comme Elie, qui apparaissent auprès de Jésus transfiguré et qui parlent avec Lui de l’« exode » qui l’attend à Jérusalem, c’est-à-dire de sa Pâque.

Avant d’atteindre à la lumière de la Transfiguration, les ascensions pénibles de l’ascèse sont nécessaires.
Ceux qui veulent contempler Dieu, ne doivent pas s’arrêter, dans les jouissance de la terre, mais aspirer aux choses d’en-haut ; il faut chercher Dieu, non dans les bas-fonds de ce siècle, mais dans le royaume de Dieu. (Saint Rémi d’Auxerre).

L’Eternel est transcendant et pourtant Il est accessible à l’homme.

A l’inverse des « rois » de notre monde, dépassant les autres par leur richesse, leur pouvoir, leur gloire qui s’éloignent du peuple des hommes, au fur et à mesure de leur  » ascension » ; l’Eternel reste proche de l’homme, abordable. Il invite ses amis à le suivre et à se laisser entraîner sur le chemin de la prière.

Seigneur, aidez-moi à vous rencontrer dans la prière afin que je devienne un témoin crédible de votre vie et de votre résurrection.

Augmentez ma foi en vos sacrements pour que je puisse vous toucher et vous voir dans votre Corps et votre Sang, et dans vos paroles de pardon.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Votre transfiguration révèle votre lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes

Deuxième jour de la neuvaine – Jésus resplendit comme le soleil

L’aspect habituel de Jésus est changé. Sa face resplendit «comme le soleil». Son vêtement devient «d’une blancheur fulgurante». C’est en ceci que consiste la Transfiguration.

Son visage resplendit comme le soleil, car dans sa divinité il est identifié avec la lumière immatérielle ; c’est pour cela qu’il est devenu le Soleil de justice (Mi 3,20). Ses vêtements deviennent blancs comme la neige, car ils reçoivent la gloire. Et « une nuée de lumière les couvrit de son ombre », rendant sensible le resplendissement de l’Esprit. Il est Dieu, Lumière de Lumière.  Même les vêtements de Jésus deviennent immaculés et resplendissants.

Le Christ-Dieu nous a caché la vérité sur lui-même sous le voile de sa pleine humanité, mais sur le Thabor, en se transfigurant, il nous a dit, l’espace d’un instant : « Je ne suis pas du monde »

(Jn 17,16), je suis « la lumière née de la Lumière » (Credo).

Venu dans le monde, passant tel un rayon surgi de l’intime de la Trinité, le Christ augmente notre ardeur à rechercher « le trésor caché » (Mt 13,44), il donne à notre esprit la force de le découvrir comme homme et vrai Dieu, pour que nous ne le crucifiions plus jamais en l’oubliant ou en l’ignorant.

Les disciples voient la gloire de Jésus, même si ce n’est que pour un court instant. Le texte nous dit que le visage de Jésus apparaît tout autre et que ses vêtements deviennent d’une blancheur éclatante!

Il faut rappeller que dans l’antiquité, le vêtement était signe de la vie même de la personne, de son intériorité.

Les témoins de la scène cherchent à nous dire que la prière illumine la vie de Jésus, la transfigure, la transforme profondément. Jésus rayonne!

Si Jésus invite ses amis à le suivre, c’est parce qu’il les croit capables d’entamer ce chemin de dialogue, de relation, cette marche vers une Autre Présence toute de Lumière et de Pureté.

La Transfiguration est un événement de prière : en priant, Jésus s’immerge en Dieu, s’unit intimement à Lui, adhère avec sa volonté humaine à la volonté de l’Amour du Père, et ainsi la lumière l’envahit et apparaît visiblement la vérité de son être.

Seigneur, éliminez toute inquiétude de ma vie par votre simple présence : vous êtes avec moi, et vous avez vaincu le monde.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Votre transfiguration révèle votre lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes

Troisième jour de la neuvaine – Moïse et Elie parlent avec Jésus

Auprès de Jésus apparaissent Moise et Elie. Moïse représente la loi. Elie représente les prophètes. Jésus est l’accomplissement de toute loi et de toute prophétie. Il est le terme final de toute l’Ancienne Alliance. Il est la plénitude de toute la révélation divine.

Jésus s’était réclamé de Moïse (Jn, 5,46), Elie devait frayer la voie au Messie et le signaler à Israël. L’un et l’autre, en apparaissant aux côtés de Jésus, montrent la continuité des deux testaments, la subordination de la loi et des prophètes, au Christ qui, par son Evangile, vient non les abolir, mais les compléter et réaliser les oracles d’autrefois.

Partout où il sera divulgué, ce récit de l’entretien du Christ avec Moïse et Elie contribuera à anéantir les attaques des docteurs contre la doctrine et la mission de Jésus ; à effacer aux yeux des autres Juifs, le scandale de la croix.

Le sujet de l’entretien dont parle saint Luc  confirme, en outre, cette annonce de la passion qui avait tant scandalisé saint Pierre, quelques jours auparavant.

Nous vous en prions, Seigneur notre Dieu, rendez-nous conscients de notre totale dépendance à votre égard, afin que nous reconnaissions le prix de l’amour que vous répandez, inlassablement et de tant de manières, aujourd’hui encore, dans nos âmes.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Votre transfiguration révèle votre lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes

Quatrième jour de la neuvaine – Jésus parle de sa Passion prochaine

Moise et Elie s’entretiennent avec Jésus de sa Passion prochaine. Cet aspect de la Transfiguration n’est, en général, pas assez remarqué. On ne peut pas, dans la vie de Jésus, séparer les mystères glorieux des mystères douloureux.

C’est au moment où Jésus se prépare à sa Passion qu’il est transfiguré. Nous n’entrerons dans la joie de la Transfiguration que si, dans notre propre vie, nous acceptons la croix.

Il voulait leur montrer qu’il avait pouvoir sur la vie et sur la mort, qu’il commandait au ciel et à la terre.

Quels beaux exemples apportaient aussi ces deux hommes, pour encourager les apôtres à pratiquer la doctrine qu’il leur avait prêchée, la doctrine du sacrifice !

L’un et l’autre avaient su sacrifier leur vie pour la retrouver. L’un et l’autre avaient su résister avec fermeté et constance aux tyrans, l’un à Pharaon, l’autre à Achaz, et cela pour un peuple ingrat et indocile.

Tous deux avaient vécu dans la pauvreté. Tous deux avaient accompli de grands prodiges.

Jésus veut les donner en modèle à ceux qu’il établit les chefs du peuple nouveau ; il veut que dans le gouvernement des âmes, ils aient le zèle d’Elie et la douceur de Moïse. Sans doute, Elie avait fait tomber le feu du ciel sur les prévaricateurs, et un jour ses apôtres s’en souvenant lui diront : Voulez-vous que nous fassions descendre le feu du ciel sur vos adversaires ? Mais il leur rappellera, qu’ils sont appelés à une justice plus parfaite

(Saint Jean Chrysostome : homélie LVI sur l’Evangile selon saint Matthieu, 2).

Voilà le point crucial : la transfiguration est l’anticipation de la résurrection, mais celle-ci présuppose la mort.

Jésus manifeste aux apôtres sa gloire, pour qu’ils aient la force d’affronter le scandale de la croix, et comprennent qu’il faut passer à travers beaucoup de souffrances pour arriver au Royaume de Dieu.

En se montrant transfiguré, Jésus voulait prémunir ses disciples contre le scandale de la Croix, et en leur faisant apparaître un rayon de sa gloire cachée, les empêcher d’être troublés par les humiliations de cette Passion, à laquelle il se portait volontairement.

Avec une sagesse non moins haute, il constituait l’espérance de son Eglise, de façon que le Corps du Christ connaisse quelle transformation devait se faire en lui, et que les membres se mettent à espérer cette gloire dont il disait, en parlant des splendeurs de son avènement : Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de mon Père

(Saint Léon le Grand : sermon LI 3)

Sans la lumière de l’esprit que vous nous avez rendue, comme vous le faites à chaque fois que nous nous réveillons, nous ne comprendrions pas que nous pouvons faire de nouveaux progrès dans notre connaissance de vous, notre Dieu de Gloire.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Votre transfiguration révèle votre lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes

Cinquième jour de la neuvaine – Construction de l’Eglise universelle

Pierre voudrait se fixer dans la béatitude de la Transfiguration. Il suggère à Jésus la construction de trois tentes. Ainsi un fidèle, au début de sa vie spirituelle, désire prolonger les «consolations», les moments de douceur intime. Jésus laisse sans réponse la suggestion de Pierre.

Ni aux premiers disciples, ni à nous mêmes il n’est permis de se soustraire aux durs travaux de la pIaine et de s’établir dès maintenant dans une paix qui n’appartient qu’à la vie future.

Avant de jouir de cette paix et de cette gloire, il faut travailler, il faut pâtir.

Si tu étais resté avec ton maître sur la montagne, ô Pierre, les promesses qui t’ont été faites n’auraient pas eu d’effet : tu n’aurais pas été l’introducteur au royaume des cieux ; le ciel n’aurait pas été ouvert au larron ; la tyrannie de la mort n’aurait pas été détruite ; l’enfer n’aurait pas rendu sa proie ; les patriarches n’auraient pas été délivrés des enfers ; la nature humaine n’aurait pas été revêtue de l’immortalité.

Le Seigneur a des desseins plus grands que ceux que tu formes toi-même : il t’a proposé, non la construction de trois tentes, mais la construction de l’Eglise universelle. Ce que tu voulais faire, ce sont tes disciples qui le feront et qui construiront sur cette montagne trois temples en l’honneur du Christ, de Moïse et d’Elie

(Saint Jean Damascène : Homélie sur la Transfiguration, 16).

Alors oui, faisons-lui confiance, même si, comme les trois disciples, nous ne savons pas encore ce que signifie « ressusciter ».

Nous t’en prions, Seigneur, que ta lumière vienne illuminer nos vies ! Que ta Parole nous rende capables de revenir vers toi, de tout notre cœur ! Que ton Esprit nous révèle le sens de toute chose et nous cheminerons vers toi dans l’intelligence de la foi, Dieu fidèle pour les siècles des siècles.

Seigneur Jésus, enseignez-nous à vous prier et à vous connaître intimement. Ouvrez nos coeurs à votre parole et à vos promesses.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Votre transfiguration révèle votre lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes

Sixième jour de la neuvaine – Jésus, l’Elu de Dieu

La nuée lumineuse de la présence divine couvre le sommet de la montagne. Du milieu de la nuée, une voix se fait entendre : «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, mon Elu, écoutez-le ! »

La voix du Père, qui résonne d’en haut, proclama Jésus son Fils bien-aimé comme dans le Baptême dans le Jourdain, en ajoutant : « Ecoutez-le ! » (Mt 17,5).

Ces paroles donnent à la scène de la Transfiguration tout son sens.

Pourquoi Jésus change-t-Il d’aspect ? Pourquoi s’enveloppe-t-Il de lumière ?

Ce n’est pas pour offrir aux apôtres un spectacle impressionnant et confortant; C’est pour traduire, à l’extérieur le témoignage solennel que le Père rend à son Fils. Et le Père lui-même donne une conclusion pratique à la vision : «Ecoutez-le ! ».

Une grâce extraordinaire ne produit son effet que si elle nous rend plus attentifs et plus obéissants à la Parole divine.

Pour nous, il ne reste que l’ordre divin, clamé du nuage : « Ecoutez-le ! »

Ecouter et obéir sont cousins germains. Il nous faut donc obéir à Jésus qui dit de monter avec lui sur la montagne. Obéir à Jésus qui commande le silence. Obéir à Jésus qui entraîne vers Jérusalem, en gardant les yeux fixés sur les réalités d’en haut, pour être sûrs de bien voir celles d’en bas.

Pour entrer dans la vie éternelle, il faut écouter Jésus, le suivre sur le chemin de la croix, en portant dans le cœur comme Lui, l’espérance de la résurrection. Sauvés dans l’espérance. Aujourd’hui nous pouvons dire : « Transfigurés dans l’espérance ».

Ce n’est qu’au moment d’entendre la voix du Père qu’ils ont pris peur. Souvent nous ne nous rendons pas compte à quel point le Christ est impliqué en nos vies – il est constamment là. Pourtant, à un certain point, sa voix devient forte et clair et nous commençons à avoir peur, comme si sa présence nous était complètement étrangère. C’est pourquoi le Christ nous dit, « n’ayez pas peur ! » et pourquoi son Vicaire sur la terre, le pape, le répète constamment.

Seigneur, nous vous prions de nous aider à comprendre que c’est vous qui êtes la source de la connaissance.

Aidez-nous à entendre votre voix et à la suivre en toute confiance.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Votre transfiguration révèle votre lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes

Septième jour de la neuvaine – Jésus rassure l’homme

Les disciples sont terrassés d’effroi. Jésus les touche et les rassure. «Et, eux, levant les yeux, ne virent plus personne que lui, Jésus, seul ». Nous pouvons trouver à cette phrase des sens divers, également vrais.

La condition normale du disciple de Jésus, en ce monde, est de s’attacher à la personne de Jésus, sans que celle ci revête les attributs extérieurs de la gloire divine. Le disciple doit voir «Jésus, seul», Jésus dans son humilité. Si, à de rares moments, son image nous semble enveloppée de lumière, et si nous croyons entendre la voix du Père, désignant le Fils à notre affection, ces éclairs ne durent pas; et nous devons aussitôt retrouver Jésus, là où Il se trouve habituellement, au milieu de nos humbles et parfois difficiles devoirs quotidiens.

Le Christ lit dans les cœurs et y apprécie la disponibilité, la pureté et l’amour. Et bien qu’il soit souverainement juste, il choisit, il a des préférences. Il désire avoir autour de lui ceux qui le respectent et l’adorent avec ferveur. Cette fois-ci, il a choisi Pierre, Jacques et Jean (Mt 17,1). C’est chacun de nous qu’il choisit et qu’il appelle à le contempler dans la lumière de l’évangile et à le suivre.

Nous avons besoin d’un pont entre Dieu et l’homme : c’est le Christ, l’Homme-Dieu. Il nous montre le chemin. Il nous montre qui nous pouvons être et il nous donne le courage de nous présenter nous-mêmes devant notre Père céleste.

Aidez-nous à vous trouver, ô Christ, et à vous suivre, car vous trouver c’est trouver la splendeur de la beauté. Trouver le Christ, c’est le bonheur.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Votre transfiguration révèle votre lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes

Huitième jour de la neuvaine – Jésus seul

Voir «Jésus, seul», cela signifie encore : concentrer sur Jésus seul notre attention et notre regard, ne pas  nous laisser distraire par les choses du monde, ni par les hommes et les femmes que nous rencontrons, bref, rendre Jésus suprême et unique dans notre vie.

Est-ce à dire qu’il faille fermer les yeux au monde qui nous entoure et qui souvent a besoin de nous ?

Quelques uns sont appelés à rester absolument seuls avec le Maître : qu’ils soient fidèles à cette vocation.

Mais la plupart des disciples de Jésus, vivant au milieu du monde, peuvent donner aux mots «Jésus, seul» encore une autre interprétation.

Sans renoncer à un contact reconnaissant avec les choses créées, à un contact aimant et dévoué avec les hommes, ils peuvent atteindre un degré de foi et de charité, où Jésus deviendra transparent, à travers les hommes et les choses; toute beauté naturelle, toute beauté humaine, deviendront la frange de la beauté même du Christ; nous verrons son reflet dans tout ce qui, en d’autres, attire et mérite notre sympathie; bref, nous aurons «transfiguré » le monde, et, dans tous ceux sur lesquels nous ouvrirons les yeux, nous trouverons «Jésus seul». 

L’événement qui a eu lieu sur le mont Thabor est un défi que le Christ nous lance pour que nous continuions à « jouer » à le chercher.

C’est une main tendue à notre faiblesse et à notre incohérence, c’est un rayon d’espérance pour nous dire : « Persévère ! ». Persévère, malgré tous les efforts qu’exige un instant décisif, déjà venu ou encore à venir, un instant qui attend de toi que tu reconnaisses le Christ et que tu cries comme l’apôtre Jean sur le lac de Tibériade : « C’est le Seigneur ! » (Jn 21,17).

Tu t’es transfiguré sur la montagne, ô Christ notre Dieu, laissant tes disciples contempler ta gloire autant qu’ils le pouvaient : Fais briller aussi sur les pécheurs que nous sommes, ton éternelle clarté, par les prières de la Mère de Dieu.

Source de lumière, gloire à toi.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Votre transfiguration révèle votre lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes  

Neuvième jour de la neuvaine – Jésus sanctifie tout l’univers par sa lumière

Le mystère de la Transfiguration a encore un autre aspect que les textes scripturaires de la fête n’indiquent pas clairement, mais que les chants liturgiques soulignent.

«Pour montrer la transformation de la nature humaine…lors de ton second et redoutable avènement… Sauveur…tu t’es transfiguré… ô toi qui as sanctifié tout l’univera par ta lumière..».

Ces paroles, que nous chantons, font allusion au caractère cosmique et eschatologique de la Transfiguration. La nature entière – qui maintenant subit les conséquences du péché, cause du mal physique – sera affranchie, renouvelée, lorsque le Christ reviendra glorieusement, à la fin des temps.

Cette transformation du monde, est proposée à notre croyance, à notre espoir, à notre attente.

Il faut se garder toutefois d’exagérer cet aspect de la Transfiguration au détriment des autres.  Les évangiles nous montrent que le sens premier, fondamental, de la Transfiguration concerne la personne même de Notre-Seigneur, la Transfiguration est d’abord, avant tout, la Transfiguration du Fils bien aimé.

La Transfiguration est aussi une révélation du père et de l’Esprit. Elle soulève le voile qui recouvre pour nous, en cette vie terrestre, la vie intime des trois personnes divines. Disons avec toute l’Eglise : «Tenons-nous spirituellement dans la cité du Dieu vivant et considérons avec admiration, la divinité immatérielle du Père et de l’Esprit resplendissant dans le Fils unique».

La Transfiguration est le moment intense où Jésus ne fait plus qu’un par tout son être avec la compassion du Père.

En ces jours décisifs, il est plus que jamais, transparent à sa « lumière d’amour ».
Alors, si Jésus est transfiguré, c’est que le Père fait éclater en lui sa joie.
Le rayonnement de sa lumière dans son corps de compassion, est comme le tressaillement du Père qui répond au don total de son Unique.

De là la voix : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ! Ecoutez-le. »

Mon Fils, mon Fils par excellence, mon Fils propre, non un fils venant d’une autre nature et rapproché de moi par l’adoption, mais mon vrai Fils, né de mon essence, égal à moi en tout.  (Saint Léon le Grand : sermon LI 5).

Guidez-nous, fortifiez-nous, ô Fils éternel du Père. Restez avec nous. Aidez-nous à nous oublier pour dépendre de vous seul, pour tout ce que nous souhaitons résoudre et accomplir. Permettez-nous de vous regarder fixement dans la foi, de sorte que jamais nous ne soyons séparés de vous.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Votre transfiguration révèle votre lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes

Conclusion

Jésus « redescend de la montagne ». Il faut savoir quitter l’Intimité divine pour rejoindre la terre des hommes. Les disciples suivent mais n’ont pas vraiment compris. L’évangile qui suit le dit bien: « J’ai prié tes disciples de chasser cet esprit, mais ils ne l’ont pas pu? »… En Marc, Jésus répond: « Ce genre d’esprit rien ne peut le faire sortir sinon la prière. » (Mc 9-28,29).

Les disciples ne sont toujours pas entrés dans une véritable démarche de prière (qui est abandon: tel Jésus, il faut se laisser transformer: « il fut transfiguré! ». Les disciples vivent encore dans la « mort », dans l’obscurité, loin de La Lumière de Dieu. Avant de parler, il leur faut comprendre et pour comprendre, il leur faut renaître, il leur faut ressusciter d’entre les« morts », en prenant le chemin humble de l’abandon.

Au cœur de l’été, la fête de la Transfiguration est donc une invitation à la contemplation, à se laisser transfigurer par celui que notre amour contemple.

Donnez-nous Seigneur Jésus, de savoir vous reconnaître et contempler votre gloire, pour que nous puissions vous faire connaître à notre tour, par la joie simple et communicative de ceux qui sont entrés dans le mystère de votre miséricorde.

Voilà sans doute ce que saint Pierre a découvert, en haut de cette montagne: « pour vous faire connaître la puissance et la venue de notre Seigneur Jésus Christ, nous n’avons pas eu recours aux inventions des récits mythologiques, mais nous l’avons contemplé lui-même dans sa grandeur ».

Le meilleur moyen de faire connaître le vrai visage de notre Seigneur est de le contempler. Le poids de sa gloire, la puissance de son amour, la souffrance de son cœur, la simplicité de sa joie, ne peuvent être dites autrement qu’en gardant le silence qu’impose Jésus. Un silence qui porte à l’adoration, le silence d’où la lumière du Thabor a jailli et où elle retourne, en attendant le jour de sa pleine manifestation.

Voyant ce prodige étrange et nouveau, puis entendant la voix du Père sur le Thabor,

Les serviteurs du Verbe divin s’écrièrent : « Voici l’empreinte de l’original, voici vraiment notre Sauveur! »

Litanies de la Transfiguration

 

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Dieu le Père, du haut des Cieux,                                                               ayez pitié de nous.
Dieu le Fils, rédempteur du monde, …
Dieu le Saint-Esprit, …
Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, …

 

Jésus transfiguré, Tu rends visible ta gloire,                                           prends pitié de nous

Jésus transfiguré, Tu nous invites à vivre ton mystère, …

Jésus transfiguré, Tu nous invites à dialoguer, …

Jésus transfiguré, Tu nous montres ta splendeur et ta beauté divines, …

Jésus transfiguré, Tu te révèles comme le Dieu éblouissant de sainteté, …

Jésus transfiguré, Tu es l’Homme Dieu qui nous montre le chemin, …

Jésus transfiguré, Tu nous fais entendre la voix de notre Père céleste, …

Jésus transfiguré, Tu nous réconfortes par ta Présence, …

Jésus transfiguré, Tu nous fais entendre « N’ayez pas peur ! », …

Jésus transfiguré, Tu bannis toute crainte dans les cœurs qui t’aiment, …

Jésus transfiguré, Tu nous emmènes toujours sur une haute montagne, …

Jésus transfiguré, Tu nous encourages par : « Levez-vous ! »

Jésus transfiguré, Tu nous faire voir que tu es Lumière, …

Jésus transfiguré, Tu annonces la transformation de nos pauvres corps en corps glorieux,.

Jésus transfiguré, Tu illumines nos vies, …

Jésus transfiguré, Tu nous fais citoyen des cieux, …

Jésus transfiguré, Tu nous montres l’Invisible, …

Jésus transfiguré, Tu manifestes ton règne, …

Jésus transfiguré, Tu fais rayonner sur nous ta Gloire éternelle, …

Jésus transfiguré, Tu fais briller ta Miséricorde, …

Jésus transfiguré, Tu nous fais gravir la montagne avec toi, …

Jésus transfiguré, Tu te révèles avec Moïse et Elie, …

Jésus transfiguré, Tu annonces ta Passion prochaine, …

Jésus transfiguré, Tu veux la construction de l’Eglise universelle, …

Jésus transfiguré, Tu es l’Elu de Dieu, …

Jésus transfiguré, Tu es seul, et le seul, …

Jésus transfiguré, Tu sanctifies tout l’univers par ta lumière, …

Jésus transfiguré, Tu nous invites à te contempler, …

Jésus transfiguré, Tu nous invites à nous laisser transfigurer, ….

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Jésus.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Jésus.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

transfiguration
Prions
Dieu tout puissant et éternel, jetez les yeux sur votre très cher Fils, votre Elu qui s’est laissé transfigurer sur le mont Thabor ; voyez les hommages et les satisfactions qu’il vous offre pour tous les pécheurs. Nous implorons votre miséricorde, laissez-vous fléchir et pardonnez-nous au nom de ce même Jésus-Christ qui vit et règne avec Vous et le Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Source : www.etoilenotredame.org

Que Dieu vous bénisse !

La Bonne Nouvelle – 8 rue roger Lévy – 47180 Sainte Bazeille (France)