Belle fête du Saint Nom de Jésus !

Le 3 janvier nous fêtons le Saint Nom de Jésus et sainte Geneviève.

« Aussi Dieu l’a-t-il exalté et lui a-t-il donné le nom qui est au-dessus de tout nom, pour que tout, au nom de Jésus, s’agenouille, au plus haut des cieux, sur la terre et dans les enfers. » – (Philippiens 2.9-10)

+ MERVEILLES DU SAINT NOM DE JESUS

Sainte Christiana, une jeune chrétienne, était esclave dans le Kurdistan, une région presque entièrement païenne. C’était la coutume dans ce pays, lorsqu’un enfant était gravement malade, que la mère le porte dans ses bras dans la maison de ses amis pour leur demander s’ils connaissaient un remède capable de le guérir. Un jour, une mère apporta son enfant dans la maison où vivait Christiana.

Lorsqu’on lui demanda si elle connaissait un remède pour cette maladie, elle regarda l’enfant et dit: « Jésus, Jésus ».

À l’instant, enfant qui était mourant se mit a sourire et à sauter de joie. Il était complètement guéri.

Ce fait extraordinaire fut rapidement connu de tous et arriva aux oreilles de la reine, elle-même invalide. Elle ordonna qu’on fît venir Christiana en sa présence.

Arrivée au palais, la reine demanda à Christiana si elle pouvait, par le même remède, la guérir de son mal qui défiait la science des médecins. Christiania prononça à nouveau avec grande confiance: « Jésus, Jésus », et à nouveau le divin nom fur glorifié. La reine recouvrit instantanément la santé.

Une troisième merveille devait encore se produire. Quelques jours après la guérison de la reine, le roi se vit soudain faire face à une mort certaine. Toute fuite semblait impossible. Se rappelant le pouvoir divin du saint nom dont il avait été témoin dans la guérison de son épouse, il s’écria: « Jésus, Jésus », sur quoi il fut arraché à ce terrible péril. Appelant à son tour la petite esclave, il apprit d’elle les vérités du christianisme qu’il embrassa avec une multitude de ses sujets.

Christiana est devenue une sainte qui a sa fête le 15 décembre.

Saint Grégoire de Tours rapporte que lorsqu’il était enfant, son père était tombé gravement malade et se trouvait à l’article de la mort. Au cours de la nuit, l’ange gardien de Grégoire lui apparut durant son sommeil et lui dit d’ écrire le nom de Jésus sur une carte et de la placer sous l’oreiller du malade.

Le lendemain matin, Grégoire fit part à sa mère du message de l’ange, et elle lui conseilla de lui obéir. Il le fit et plaça la carte sous la tête de son père, et, pour la joie de toute la famille, le patient se rétablit rapidement.

Nous pourrions remplir des pages et des pages avec les miracles et les merveilles opérés par le saint nom en tous temps et en tous lieux, non seulement par les saints mais par tous ceux qui invoquent le divin nom avec révérence et avec foi.

DECOUVRIR LA PUISSANCE DU SAINT NON DE JESUS : Téléchargez ici la Bonne Nouvelle sur le Saint Nom de Jésus

DIRE LE SAINT NOM DE JESUS

Nous entendons répéter depuis notre enfance le saint nom de Jésus, mais hélas, nombreux, trop nombreux sont ceux qui n’ont pas une juste idée des grandes merveilles de ce saint nom!

Que connaissez-vous, du nom de Jésus? Vous savez que ce nom et saint et que vous devez vous incliner avec révérence en le disant. C’est très peu. C’est comme si vous regardiez un livre fermé en jetant un rapide coup d’œil sur le titre de la couverture. Vous ne savez rien des merveilleuses pensées qu’il contient.

Même lorsque vous prononcez le nom de Jésus vous connaissez très peu les trésors qu’il renferme.

Ce nom divin est en vérité une mine de richesses; il est la source de la sainteté la plus élevée et le secret du plus grand bonheur que l’homme puisse espérer connaître sur cette terre.

Il est si puissant, si assuré, qu’il ne manque jamais de produire dans notre âme les plus merveilleux effets. Il console le cœur le plus affligé et rend fort le pécheur le plus faible. Il nous obtient toutes sortes de faveurs et de grâces, spirituelles et temporelles.

Il y a deux choses que nous devons faire. Premièrement, nous devons clairement comprendre le sens et la valeur du nom de Jésus.

Deuxièmement, nous devons prendre l’habitude de le dire avec dévotion, fréquemment, des centaines et des centaines de fois chaque jour. Loin de devenir un fardeau, cela nous procurera une joie et une consolation immenses.

– Extrait du livret « les merveilles du Saint Nom de Jésus » du père Paul O’Sullivan, o.p. (E.D.M.)

Que le saint Nom de Jésus nous bénisse !

Thierry Fourchaud

La Bonne Nouvelle – 8, rue Roger Lévy
47180 Sainte Bazeille (France)
Tél : 05.53.20.99.86

– Site : www.mariereine.com
– Notre site d’évangélisation: www.labonnenouvelle.fr