Il perdit son fils…

ll paraît que ceci est une histoire vraie !
Toujours est-il que la leçon de vie est forte.

Voici l’histoire : à la messe du dimanche après la lecture de la parole de Dieu, le curé se lève lentement et se dirige vers l’autel. Avant de donner son homélie, il présente brièvement un fidèle de l’église présent à la messe ce jour-la, disant qu’il était l’un de ses amis d’enfance les plus chers. Il lui demande de partager la parole de Dieu avec lui. On aperçoit alors un homme assez âgé se lever et se diriger vers l’autel.

Voici ce qu’il partagea :
« Un père, son fils et un ami de son fils voguaient paisiblement sur la côte du Pacifique. Brusquement, une tempête violente s’abattit, rendant impossible tout retour vers la côte. Les vagues étaient tellement hautes que toutes les années d’expérience du marin ne suffirent pas pour maintenir la barque en équilibre et la voilà qui se renverse, les précipitant tous dans l’océan déchaîné.
Le vieil homme hésita un moment, alors que son regard tombait sur deux adolescents qui, pour la première fois depuis le début de la messe, le regardaient fixement, un peu plus intéressés pour comprendre où il voulait en venir.
L’homme poursuivit : « Saisissant au vol le cordage de secours, le père avait à prendre la décision la plus déchirante de sa vie : A quel enfant devait-il lancer l’autre bout du cordage de secours ? Il n’avait que quelques secondes pour décider.
Le père savait que son fils était un solide chrétien et il savait aussi que l’ami de son fils ne l’était pas. Avec une douleur qui n’avait de comparable que la hauteur de ces vagues meurtrières, il lança à son fils : ‘Je t’aime, mon fils’, et lança le cordage à l’ami de son fils, le ramena à la barque qu’il arriva tant bien que mal à retourner. Pendant ce temps, son fils disparaissait dans les profondeurs de l’océan dans la noirceur de la nuit. Son corps n’a jamais été retrouvé. »
Les deux adolescents, assis tout droit sur leurs sièges, attendaient anxieusement la suite de cette histoire.
Le père, poursuivit-il, savait que son fils serait dans l’éternité avec Jésus et ne pouvait se faire à l’idée que l’ami de son fils puisse passer l’éternité sans Jésus. Ainsi donc, il sacrifia son fils afin de sauver son ami.

Il continua : Combien grand peut être l’amour de Dieu pour qu’il ait fait autant pour nous ! Notre père céleste a sacrifié son fils unique afin que nous soyons sauvés. Je vous supplie d’accepter son offre de vous secourir et de saisir ce cordage de secours qu’il vous lance dans ce service.

Sur ce, le vieil homme s’en retourna à sa place ; un long silence remplit le lieu.

A la fin de la messe, les deux adolescents se dirigèrent vers le vieil homme : « C’était une belle histoire », signifia poliment l’un d’eux. «Mais, je ne pense pas que cela ait été vraiment réaliste de la part du père de sacrifier la vie de son fils unique dans l’espoir que l’autre garçon devienne chrétien !»
« Bien, vous venez de taper en plein dans le mille », dit le vieil homme, portant son regard sur la vieille bible qu’il avait en mains. Un large sourire se dessina sur sa face étroite et il regarda encore une fois les deux adolescents, avant de lancer: « Ce n’est sûrement pas réaliste n’est-ce pas ? Mais je me tiens aujourd’hui devant vous pour vous dire que cette histoire me donne un aperçu de ce moment où cela a du être si dur pour Dieu de sacrifier son fils unique Jésus pour moi.

Vous voyez, je suis le père dans cette histoire et votre curé était l’ami de mon fils.»

Extrait de la revue « Histoires vraies » (photo)

Revue disponible ici

Que Dieu nous bénisse !